Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

jeudi 13 mai 2010

Baguettes Chinoises

Auteur: Xinran
Titre VO : Kuaizi guniang
Traduction : Prune Cornet
Genre : Roman
Edition : Philippe Picquier
Parution : 25 janvier 2008
Pages : 341
Prix : 19 euros

*Commander sur amazon : Baguettes chinoises*
 
Résumé:
" Je vais leur montrer, moi, à tous ces villageois, qui est une baguette et qui est une poutre ! " C'est ce cri qui a donné envie à Xinran d'écrire cette histoire. Celle, lumineuse, chaleureuse, émouvante, de trois sœurs qui décident de fuir leur campagne et le mépris des autres, pour chercher fortune dans la grande ville. Sœurs Trois, Cinq et Six n'ont guère fait d'études, mais il y a une chose qu'on leur a apprise : leur mère est une ratée car elle n'a pas enfanté de fils, et elles-mêmes ne méritent qu'un numéro pour prénom. Les femmes, leur répète leur père, sont comme des baguettes : utilitaires et jetables. Les hommes, eux, sont les poutres solides qui soutiennent le toit d'une maison. Mais quand les trois sœurs quittent leur foyer pour chercher du travail à Nankin, leurs yeux s'ouvrent sur un monde totalement nouveau : les buildings et les livres, le trafic automobile, la liberté de mœurs et la sophistication des habitants... Trois, Cinq et Six vont faire la preuve de leur détermination et de leurs talents, et quand l'argent va arriver au village, leur père sera bien obligé de réviser sa vision du monde. C'est du cœur de la Chine que nous parle Xinran. De ces femmes qui luttent pour conquérir une place au soleil. De Nankin, sa ville natale, dont elle nous fait voir les vieilles douves ombragées de saules, savourer les plaisirs culinaires et la langue truculente de ses habitants. Et d'un pays, une Chine que nous découvrons par les yeux vifs et ingénus des trois sœurs, et qui nous étonne et nous passionne car nous ne l'avions jamais vue ainsi.
Mon avis:
Les femmes sont des baguettes et les hommes des poutres. C'est sur cette expression que va débuter l'histoire de trois jeunes chinoises issues  d'un petit village de paysans.


L'histoire alterne entre chacune des trois sœurs où l'on découvre leurs premiers pas en ville puis l'endroit où elles travaillent. Cette scission permet d'apprendre à connaître petit à petit chacune d'entre elles et de se familiariser avec leur nouvel environnement.
 
J'ai aimé aborder l'histoire selon ces trois points de vue, trois expériences de la ville vécues de manières différentes. De cette façon l'auteure nous montre le fossé qui existe en Chine entre la ville et la campagne même lorsqu'un village se situe très proche d'une ville. On apprend la manière de vivre des Chinois, les interdictions, les contraintes de la politique interne et leurs manières d'appréhender la vie. Les faits sont racontés en mettant en évidence les différences entre les citadins et les fermiers. Deux mondes qui coexistent. Ils ne pensent pas de la même manière, ont une vie diamétralement opposée jusque dans les fêtes célébrées.
 

Au final c'est très intéressant -surtout quand on sait que l'histoire se passe dans les années 2000 ça donne beaucoup à réfléchir- et cela procure un plaisir de lecture évident. Si vous lisez ce livre vous découvrirez une histoire envoûtante basée sur des personnages réels (l'auteure l'explique elle-même) qui vous permettront de connaître une autre facette de la Chine. Moi cela m'a donné envie de lire d'autres ouvrages de l'auteure.
 

Une excellente lecture

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.