Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

dimanche 12 novembre 2017

Mes 100 jours de bonheurs / Les beignets d'Oscar de Fausto Brizzi

Auteur : Fausto Brizzi
Titre VO : Cento giorni di felicita
Traduction : Lise Caillat
Genre : Roman
Edition : Pocket
Parution : le 12 mai 2016
Pages : 451 pages
Prix : 7.80 euros

*Commander sur amazon : Mes cent jours de bonheur*
*Pocket : Mes 100 jours de bonheur*


Chaque matin, Lucio déguste un beignet dans la boutique d'Oscar, son beau-père. Un instant privilégié, sa madeleine de Proust secrète. Il ne faudrait pas que Paola, sa femme, le démasque. Quoique maintenant, cela n'a plus grande importance. Son aventure extraconjugale n'est pas passé inaperçue et elle l'a mis à la porte.
Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Lucio apprend alors qu'il est atteint d'une grave maladie. Il ne lui reste plus que cent jours à vivre et tant de choses à faire. Cent jours pour reconquérir Paola, la femme de sa vie. Cent jours pour devenir meilleur, et offrir de beaux souvenirs à ceux qu'il aime. Cent jours pour vivre. Et devenir enfin un homme heureux.

Roman au titre doux pour un sujet qui l'est beaucoup moins, Mes 100 jours de bonheur se focalise sur les derniers jours de vie de Lucio, qui découvre qu'il est atteint d'un cancer. Le stade de la maladie est trop avancée pour espérer une guérison. Il se fixe 100 jours avant sa mort, 100 jours en lesquels il place beaucoup d'espoir, notamment celui de se faire pardonner.


Ce qui frappe le lecteur très tôt, c'est le ton sur lequel est raconté l'histoire. Lucio, lorsqu'il découvre qu'il est malade, réagit avec humilité. Il n'y a pas de cris, de pleurs, pas d'atermoiements interminables. Sa réaction n'est pas non plus détachée, ça le touche, c'est incontestable. C'est d'autant plus le cas qu'un événement a changé beaucoup de choses, notamment avec sa femme. Pendant ses derniers jours de vie, elle ne va pas être très impliquée, de même que leurs deux enfants qui ne vont jamais être au courant de l'état de leur papa.

Le récit est en quelque sorte intimiste, si plusieurs personnages vont apparaître dans l'histoire, des connaissances de Lucio comme des inconnus, le récit reste centré sur ce dernier. Ainsi les interactions entre tout ce beau monde ne sont pas si nombreuses, il n'empêche que plus on avance, plus elles revêtent un caractère plus défini, plus profond. Parce que ce qui prédomine dans le tome, c'est le ton léger que l'auteur utilise au travers de son héros pour nous raconter son histoire. C'est reposant et ça m'a plu.


Sur la durée ce ton, je trouve, porte un peu préjudice à l'intrigue. Vu les souhaits et les aspirations de Lucio, j'attendais à ce que l'histoire se focalise parfois davantage sur le plus important. La maladie n'est jamais loin, l'ami Fritz comme le nomme Lucio, n'est jamais écarté, oublié, mais j'aurais préféré que certaines choses avec sa femme se passent plus tôt et qu'il y ait plus d'explication entre eux, plus de confrontations. On sent une évolution dans les faits qui sont racontés, mais il m'a manqué des passages ou vraiment on a un échange plus probant que la plupart de ceux qu'on a.

On retrouve ce même défaut au travers des chapitres racontés. Quelques-uns, assez rares m'ont laissé sur la touche, d'autres, ceux qui permettent à Lucio d'ouvrir les yeux sur les choses qu'il a, ou ceux sur son passé, ceux sur son beau-père et ses fameux beignets, sont agréables, mais rares sont ceux où j'ai eu l'impression que le personnage avançait réellement dans ses aspirations. C'est davantage le cas vers la fin, mais un peu plus d'équilibre n'aurait pas fait de mal.


Comme souvent dans ces récits, la fin revêt une importance, ici elle est réussie, l'amie émotion est parvenue jusqu'à moi, même si j'aurais aimé un après différent (mais c'est assez original). Mes 100 jours de bonheur reste un roman agréable, il offre un bon moment de lecture.


Retrouvez d'autres avis sur la page bm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce livre mais il semble bien sympa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est paru sous le titre des Beignets d'Oscar, chez Fleuve, il est peut-être davantage connu sous ce nom :)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.